Championnat de France Open - Circuit de Nogaro 25-26/05/02
Résumé de Course de Jean François Le Glatin

Championnat de France Open
Les points au championnat Open SuPerProduction

Lisez les résumés de : Eric Mairone / Yann Levasseur, Vincent Combalot, Jeff Le Glatin, David Vaudry, Jean Michel Salvaïa

Essais : Open 125 - Open 250 - SuPerSport - Protwin - SuPerProduction/STocKsport - Side Cars - Coupe Ducati - Hornet Cup
Courses : Open 125 - Open 250 - SuPerSport - Protwin - SuPerProduction/STocKsport - Side Cars - Coupe Ducati - Hornet Cup

Résumé de Course de Jean François Le Glatin
Chers partenaires, voici le résumé de ma course de Nogaro.

Nouvelle piste, nouveaux pilotes et une météo capricieuse au programme. Encore une fois, mes essais ont été laborieux et très difficiles.
Depuis le début de la saison, ma fourche ne me donne pas satisfaction et je ne comprends pas pourquoi, quand je force le rythme, ma moto ne tourne pas et sous-vire.

Ce week-end, enfin, nous avons réussi a mettre le doigt sur une bonne base de réglage. Mais combien de temps perdu ...!

Résultat, aux qualifs, ma moto tourne enfin et je retrouve de bonnes sensations avec ma roue avant.
Paradoxalement, mes qualifs seront en demi-teinte par manque de roulage dans ces conditions et, alors que je suis crédité dans la dernière séance du 6 ème temps, la qualif est arrêtée.
Nous repartons pour 9 minutes et je tombe dans le trafic sans pouvoir améliorer.
Résultat final, 9 ème temps à 3 millième de la deuxième ligne.

Finale du Dimanche, le ciel est menaçant...
Difficile de se concentrer quand le ciel est incertain.
Nous attendons jusqu'au dernier moment pour finalement opter pour des slics et des réglages secs.
Sur la grille, je plaisante avec J.Marc DELETANG qui n'a pas, lui non plus fait une très bonne qualif, mais dans ma tête le doute sur mon choix de pneu arrière est présent.
Pourtant ce n'est pas la faute de Rolland qui m'a clairement indiqué le choix.
Mais comme j'ai l'esprit de contradiction et que je voulais faire un paris pour cette course, j'ai décidé d'opter pour un autre pneu arrière que les autres.

Départ...embrayage, gaz... raté... la moto s'engorge et je reste collé sur la grille !
Jean Francois Le Glatin règle sa suzuki gsxr 1000Je m'applique dans le pif-paf et me concentre pour le gauche de la ferme.
C'est chaud, le style devant moi est un peu brouillon et le freinage est plutôt cata pour certains.
Dans le deuxième tour, je double DELETANG à l'inter dans une manouvre un peu osée, mais çà passe.
Dans le ligne droite suivante je suis derrière Neff qui freine tard, mais élargi.
J'en profite pour le passer à l'inter. Il n'y a pas a dire cette course me plaît et je suis bien disposé à me battre.
Au bout du troisième tour, je commence à glisser et je me demande si je n'ai pas rêvé. Je m'applique et re-belote.
A partir de ce moment, j'ai compris que mon choix n'était pas le bon, mais la course est longue et je n'ai pas envie de baisser les bras.
Dans la foulée, DELETANG me double et Neff aussi (çà marche un Yam d'usine Mr Neff..?).
Je suis le rythme avec difficulté et rate une vitesse dans le droit qui commande la ligne droite. DIETRICH en profite pour passer.
A le voir rouler, il va remonter comme une balle sur le groupe devant moi. Je prends sa roue et nous remontons sur Bruno BONHUIL.
Je passe Bruno, à l'inter du gauche de la ferme, qui résiste à l'extérieur. Il n'y a pas a dire Mr BONHUIL est un grand pilote avec qui j'ai toujours plaisir a rouler, mais quel métier...!
J'essaie malgré mes problèmes de pneu de conserver un rythme, mais nous remontons sur des attardés et je suis gêné par un groupe de pilotes dans l'escargot.
Merci les commissaires pour les drapeaux bleus...j'enrage..!

Au loin, je commence à voir une moto verte perdre du terrain. Pas possible, c'est pas la Kawa officielle de Fred ?
En effet, je remonte sur Fred MOREIRA qui semble avoir de gros problèmes de motricité.
Dans la ligne droite, je regarde son pneu et je vois deux bandes noires sur les flancs.
Je comprends maintenant pourquoi Fred a baissé de rythme.
Je m'applique et le passe au freinage, Fred ne peut pas s'accrocher et je n'ai qu'a gérer mon avance avec mon panneautage. Comme quoi, il n'y a pas que moi qui me suis trompé dans le choix de mon pneu arrière, mais là çà paraît encore plus grave.

Résultat de la finale, une troisième place en National et une quatrième en Stock-Sport.
Cette fois-ci le titre est définitivement hors de porté, reste le plaisir et le panache de me battre dans les deux dernières courses.
Maintenant que nous avons trouvé une base pour la fourche, et que la gnac est au rendez-vous, il reste à se faire plaisir et offrir à mes supporters une belle finale à Lédenon et à Dijon.

Reste à remercier Delphine de Carbone Lorraine qui m'a apporté des plaquettes au mordant fantastique qui m'ont permis dans les premiers tours de faire de belles figures et de me battre contre de redoutables freineurs.

Merci aussi à Rolland de DUNLOP qui a toujours raison sur le choix des pneus et çà commence à être énervant et qui a fait un carton plein dans toutes les catégories.
Les casquettes ''bouton d'or'' ont fleuri les podiums de ce week-end au pays de l'Armagnac.

Gros gaz à tous et rendez-vous pour la course de Lédenon les 22 et 23 Juin, course organisée par mon président Eugène Mullié du Moto Club de Cagnes sur Mer.

Jean François Le Glatin