Open de vitesse France

open de vitesse Circuit Bugatti Le Mans 19/20 mars 2005

Accueil Open Le MansSuivante ››
Sport-Bikes Magazine

SUPERPRODUCTION : PAR LA GRANDE PORTE

open superproductionSi l’épreuve des Supersports fut la plus animée, force est de reconnaître qu’il n’en a pas été de même pour les Superproductions, tout au moins pour la tête de course.

L’attaque des pilotes n’est bien sur pas à remettre en cause, mais pour cette ouverture du championnat, il n’y a pas eu la « passe d’armes » attendue, au vu de la liste des engagés. De plus, cette manche a connu de nombreuses chutes.

En fait, la véritable surprise de cette catégorie, c’est l’excellente performance de Patrick PIOT (Kawasaki n°16).
Champion de France en 600 Promosport, Patrick PIOT arrive en OPEN par la grande porte.

Décrocher le meilleur temps des essais pour la première épreuve, difficile de faire mieux comme entrée en matière.

Suivent Mathieu LAGRIVE (Suzuki n°100), William COSTES( Yam n°94), et David CHECA (Yam n°194), tous les trois dans la même seconde que la pôle position.

Matthieu LagriveDés le premier tour de course, Mathieu LAGRIVE prend la tête suivi comme son ombre par David CHECA.
Début d’épreuve oblige, il y a bien quelques dépassements, mais très vite les choses se figent (enfin, façon de parler…).

De plus, cette tête de course se trouve vite amputée de grosses pointures ;
William COSTES, victime d’un tout droit, Alexandre GIBET (6eme aux essais) sur chute, Thierry MULOT (7eme aux essais) sur ennuis mécaniques, Emmanuel PARISSE (10eme aux essais) sur chute, Juan Eric GOMEZ sur chute.

Au final, c’est Mathieu LAGRIVE qui l’emporte devant David CHECA, et sur la 3eme marche du podium, Patrick PIOT qui au passage réalise le meilleur temps en course…

Si pour les premières places, on a connu course plus passionnante, pour le milieu du tableau, le spectacle était là, avec de véritables renversements de positions.

Un exemple valant toujours mieux qu’un long discours, citons entre autres, l’impressionnante ascension de Christophe MICHEL (Suzuki n°136) qui, 25eme sur la ligne de départ, termine 13eme. Gérard JOLIVET(Suzuki n°44) qui pointe 23eme au premier tour mais décroche la 15eme place. Pierre GUERSILLON (Suzuki n°21) qui suivra Gérard JOLIVET une bonne partie de la course, Jocelyn HARS (Suzuki n°19)qui prendra la roue de…Pierre GUERSILLON.

Les supporters de Sébastien PRULHIERE (Kawa n°24) et Philippe DONISCHAL (Honda n°58) ont certainement vibré aussi sur la lutte entre ces deux pilotes.

Certains Teams ont profité de cette semaine précédant la course pour faire des essais pour les 24 Heures du Mans. Malheureusement, la aussi il y a eu des chutes, et pas des moindres.

Stéphane DUTERNE, pilote de la Suzuki n°2 du SERT, a lourdement chuté. Victime de nombreuses fractures, sa saison est bien compromise.

Regrettable quand on se rappelle comment, avec des moyens de « simple » privé, il a décroché une belle 3eme place en OPEN Superproduction l’année dernière. Il allait pouvoir enfin s’exprimer avec de vrais moyens. Courage STEPHANE !

Bertrand STEY, sur la DAP 91, a lui aussi chuté, à l’entrée du grand « droite » au bout de la ligne droite des stands, à fond de six…
La moto a été pulvérisée (la fourche a atterrie à plus de 150 mètres de la moto…).

Bertrand souffre de nombreuses contusions et d’une terminaison du radius cassé.

Qu’importe, même si il a déclaré forfait pour la course du dimanche, il a tenu à faire les essais sur son 1000CBR, pour les réglages en vue de la manche de Magny-Cours. Y’a pas, les pilotes ne doivent pas être faits de la même matière que les autres.

Pour situer le bonhomme, il arrivait avec les béquilles dans les stands, enfourchait (très difficilement) la moto, et de retour des essais, reprenait les béquilles, mais cette fois-ci dans un état d’épuisement encore plus avancé, voir limite…


Accueil Open Le MansSuivante ››